Aller au contenu
Passer directement au contenu principal
Blogues de l'industrie Microsoft

De nombreuses personnes âgées d’Helsinki, capitale et ville la plus populeuse de Finlande, font face à un dilemme grandissant au fur et à mesure qu’elles vieillissent. Ce dilemme concerne également l’administration municipale, qui offre de nombreux services essentiels aux citoyens âgés, comme la livraison de repas, le transport et des soins en santé mentale. Pour préserver la santé et l’autonomie des personnes âgées, des personnes soignantes se déplacent souvent et fréquemment au domicile des personnes âgées, parfois plusieurs fois par jour; or, la seule autre solution consiste à les accueillir dans des établissements de soins, ce qui coûte très cher.

C’est un problème particulièrement grave en Finlande. La société d’études de marché Euromonitor Internationali a indiqué en novembre 2016 que les zones urbaines dans l’ensemble de la Finlande comprennent certains des groupes de population les plus vieillissants de l’Europe, une tendance qui fait grimper les coûts de soins de santé et expose les villes finnoises à de nombreux autres problèmes économiques. Dans les villes densément peuplées comme Helsinki, ce problème est encore plus grave, car il n’y a tout simplement pas assez de personnes soignantes pour le nombre de personnes ayant besoin d’aide.

L’utilisation de technologies de soins virtuels peut faciliter la vie des personnes âgées

Pour surmonter ces défis, la ville d’Helsinki a commencé, il y a environ cinq ans, à tester une approche de services aux personnes âgées novatrice et centrée sur le client. Riitta Laanala, directrice des services téléphoniques et de bien-être du centre de service de la ville d’Helsinki, mène les efforts de la ville d’Helsinki visant à déployer une solution infonuagique pour enrichir et soutenir les services aux personnes âgées. La ville dote les personnes âgées de divers appareils d’assistance qui leur permettent de vivre de façon autonome et d’être en communication directe avec des services de la ville, par exemple au moyen de montres avec GPS qui permettent de les localiser en tout temps, d’appareils Menumat, qui permettent aux personnes âgées de réchauffer par elles-mêmes des repas préparés, et de tablettes qui permettent à des infirmières ou à d’autres aidants d’effectuer des appels vidéo pour offrir des services virtuels qui peuvent remplacer certaines visites à domicile.

En utilisant les soins virtuels pour compléter les services physiques, les infirmières peuvent consacrer leur temps aux personnes qui en ont le plus besoin, par exemple celles atteintes de démence ou ayant besoin d’aide physique pour se laver ou effectuer d’autres tâches personnelles. Les infirmières peuvent également utiliser le réseau pour connecter plusieurs personnes âgées à leurs tablettes pour effectuer des activités de groupe comme de la physiothérapie, des récitals musicaux et des discussions de groupe.

Transformer les données de soins de santé virtuels en renseignements exploitables

Bien que la ville effectuait un suivi continu des appareils qu’utilisaient les personnes âgées, elle ne disposait d’aucun moyen pour analyser les données qu’elle récoltait avec ces appareils. Riitta Laanala a fait appel à Innofactor, partenaire certifié Microsoft et CityNext et important fournisseur de solutions infonuagiques et de services de transformation numérique dans les pays nordiques. Mme Laanala a demandé à Innofactor de concevoir une solution qui regroupe tous les flux de données de soins de santé virtuels, qui dispose de capacités analytiques et prédictives et qui présente des idées pour aider la ville à améliorer ses services et à gérer plus efficacement ses ressources.

En collaboration avec Mme Laanala et d’autres employés municipaux, Innofactor a créé une solution d’Internet des objets infonuagique qui transfère les données des appareils connectés aux réseaux vers Microsoft Azure et le système de gestion des relations client (CRM) Microsoft Dynamics 365. La solution analyse les données à l’aide de l’apprentissage automatique Azure, crée une visualisation des résultats avec Power BI, puis achemine les résultats au système de CRM. Les employés du service d’assistance peuvent ensuite accéder aux résultats au moyen du tableau de bord et transmettre les renseignements aux personnes soignantes.

Explorer de nouvelles façons d’améliorer les services municipaux

Mme Laanala et ses collègues ont continué d’explorer de nouvelles façons d’utiliser la technologie pour améliorer les services municipaux et axer les soins sur les clients, notamment un nouveau projet de robotique. L’un des scénarios envisagés consiste à placer de véritables robots dans le domicile des personnes et de les programmer pour qu’ils fournissent des services supplémentaires. La ville pourrait également programmer ces robots pour qu’ils puissent détecter les tendances ou les événements anormaux, comprendre qu’il y a un problème et signaler que la personne a besoin d’aide.

De nombreux problèmes de santé commencent par de petits changements qui peuvent être un signe avant-coureur d’un problème plus important. Si une personne âgée commence à trébucher ou à faire des chutes, à ne plus manger ou boire comme auparavant ou à ne plus se déplacer de sa manière habituelle dans son logis, ces changements de comportement peuvent indiquer un problème de santé pouvant aller d’un léger accident vasculaire aux premiers stades de la démence. S’ils sont détectés à temps et traités immédiatement, de nombreux troubles médicaux peuvent être guéris ou atténués. En utilisant l’apprentissage automatique et les données provenant de divers capteurs de soins virtuels, la ville peut détecter les changements de comportement qui annoncent des problèmes graves et prendre les mesures nécessaires pour ainsi sauver des vies, réduire les coûts en soins de santé et procurer une quiétude inestimable à de nombreuses familles.

Mme Laanala et son équipe envisagent également la robotisation logicielle, qui permettrait à la ville d’automatiser et de coordonner de nombreux services. Lorsqu’une personne est admise à l’hôpital, tous les services sont suspendus. À l’heure actuelle, lorsque cette personne obtient son congé de l’hôpital, tous les services doivent être réactivés manuellement. En connectant les bases de données des services de l’hôpital, de soins à domicile, de sécurité, d’alimentation et de transport, ce processus peut être automatisé pour garantir que tous les services sont réactivés à temps et qu’aucun d’entre eux n’est oublié.

L’objectif principal de concept centré sur le client et de l’ensemble de notre travail avec la ville d’Helsinki est de soutenir les gens en les aidant à vivre en santé dans leur demeure le plus longtemps possible. Nous voulons permettre aux gens de mener une vie heureuse dans un endroit où ils veulent vraiment vivre. C’est aussi simple que cela.


ihttps://www.cgi.com/sites/default/files/white-papers/cgi-health-challenges-white-paper.pdf