Aller au contenu
La transformation numérique avec Microsoft

Le calcul de l’assurance vie pour la population mondiale prend moins de 2 heures.

Selon un calcul effectué par Willis Towers Watson, assurer la population mondiale a été calculé à un coût approximatif de 190 trillions de dollars, ce qui représente à peu près 2,5 fois le PIB mondial*. Le calcul, effectué sur la plateforme Microsoft Azure Cloud, impliquait une analyse des coûts d’assurance pour fournir à chacune des 7,3 milliards de personnes dans le monde un contrat d’assurance vie à hauteur de 100 000 dollars et a pris moins de 2 heures.

Stephen Hollands, Chef de produit mondial Saas et vGrid chez Willis Towers Watson, a dit : « C’était un exercice fascinant de tester le cloud computing et la technologie logicielle jusqu’au maximum et de pousser les limites du calcul pour les assureurs. Cela prouve ce qu’est devenu la création de modèles de risque industrialisée et la puissance de traitement, la vitesse et la précision que les assureurs ont à leur portée pour tarifer leurs produits et gérer les risques et les capitaux. »

Willis Towers Watson, utilisant le service cloud Microsoft Azure Batch, a effectué le calcul de l’assurance spécialisée avec plus de 100 000 cœurs de traitement en environ 90 minutes. Selon la société, le calcul aurait pris 19 ans sur un ordinateur autonome avec un seul cœur. L’exercice entier, y compris une installation et une configuration de la grille et du modèle personnalisés, en plus d’exécuter le modèle plusieurs fois, a nécessité moins de 24 heures et a utilisé des centres de données dans le monde, dont le Japon, l’Inde, l’Europe, le Brésil et l’Australie.

Jonathan Silverman, Directeur de solutions pour le secteur des assurances chez Microsoft Corp., a dit : « Quelle question est plus importante pour une compagnie d’assurance vie que de calculer le coût d’assurance de la population mondiale ? » Répondre à cette question complexe en moins de 24 heures est un réel triomphe technologique. De plus, l’utilisation d’une seule interface de programmation sur Microsoft Azure pour le faire, peu importe le nombre de cœurs requis, montre combien il est devenu facile d’obtenir un niveau d’évolutivité qui était jusqu’à présent uniquement possible via un codage complexe et une saisie de gestion intense. »

Le calcul a utilisé RiskAgility FM, le dernier outil de création de modèles financiers de Willis Towers Watson, qui a été conçu pour exécuter des modèles financiers complexes et des tâches de très grande taille pour les compagnies d’assurance vie. Il a aussi utilisé son nouveau produit vGrid, un outil logiciel d’infrastructure en tant que service, qui permet aux compagnies d’assurance vie d’exécuter leurs modèles par le biais d’une grille technologique basée sur le cloud et à la demande.

Cet exercice a été possible grâce à une suite d’avancées depuis l’exécution de 50 000 cœurs effectuée par Willis Towers Watson en 2012 dans un seul centre de données. Les avancées incluent :

  1. RiskAgility FM désormais capable de distribuer les exécutions sur plusieurs centres de données et des configurations pour exploiter une vaste puissance de calcul
  2. La dorsale principale robuste de Microsoft Azure qui prend en charge des calculs d’assurances très intenses sur l’ensemble des centres de données mondiaux, et qui permet de distribuer et de rassembler les données
  3. L’évolutivité de Microsoft Azure et de RiskAgility FM qui exploitent la puissance informatique de 100 000 cœurs pour effectuer des calculs analytiques complexes

Découvrez en davantage sur www.willistowerswatson.com